Nativité de la Mère de Dieu

Le 8 septembre, l'Église fait mémoire de la nativité de la Mère de Dieu.

Son père s'appelait Joachim. Il descendait de la tribu royale de David par la branche de son fils Nathan. Anne, l'épouse de Joachim descendait aussi de la tribu royale car elle était la fille de Mattha qui descendait de David par Salomon ; Mattha épousa une certaine Marie de la tribu de Juda et ils enfantèrent un fils, Jacob, père de Joseph le charpentier et trois filles : Marie, Sobée et Anne. Marie donna naissance à Salomée la sage-femme; Sobée à Elisabeth, la Mère du Précurseur, et Anne à la Mère de Dieu, Marie, qui portait ainsi le nom de sa grand-mère et de sa tante. Elisabeth et Salomée, les nièces d'Anne, étaient donc les cousines de la Mère de Dieu.

Dieu avait laissé Joachim et Anne sans progéniture jusqu'à un âge avancé. Joachim ne cessait de s'adresser à Dieu par la prière et de lui offrir des présents pour qu'il les délivre, lui et son épouse de leur opprobre. Un jour de fête, au Temple, un des fidèles s'adressa à lui en lui disant : "il ne t'est pas permis de présenter ton offrande avec nous, car tu n'as pas d'enfant". Alors, le coeur ulcéré, Joachim se retira dans la montagne, seul, pour prier et verser des larmes devant Dieu. Pendant ce temps, Anne versait elle aussi d'abondantes larmes et élevait de ferventes supplications vers le ciel, dans son jardin. Notre Dieu, riche en miséricorde et plein de compassion entendit leurs supplications et envoya auprès d'Anne l'Archange Gabriel pour lui annoncer qu'elle allait concevoir et donner naissance à un enfant, malgré son âge et qu'on parlerait de cette progéniture par toute la terre. Elle répondit pleine de joie et de surprise: "Aussi vrai que vit le Seigneur mon Dieu, si j'enfante soit un fils, soit une fille, je le consacrerai au Seigneur mon Dieu, pour qu'il le serve tous les jours de sa vie". Joachim, lui aussi, reçut la visite d'un Ange qui lui ordonna de se mettre en chemin avec ses troupeaux pour rentrer chez lui et se réjouir avec sa femme car Dieu avait décidé de mettre fin à leur opprobre.

Neuf mois s'étant passés, Anne enfanta une fille à qui ses parents donnèrent le nom de Marie. L'enfant se fortifiait de jour en jour et lorsqu'elle eut un an, Joachim donna un grand festin. Parmi les nombreux invités se trouvaient des prêtres qui bénirent la petite fille en disant: "Dieu de nos pères, bénis cette petite fille et donne lui un nom qui soit nommé éternellement par toutes les générations" et encore: " Dieu des hauteurs sublimes, abaisse ton regard sur cette petite fille, et donne lui une bénédiction suprême, une béné- diction à nulle autre pareille". Et tout le peuple répondit : "Amen ! Amen ! Amen!".