Transformer la distanciation ecclésiale en union

L’Église, depuis l’incarnation de notre Seigneur, a survécu aux multiples crises causées par les hérésies qui l’ont secouée. Elle a vécu également des tensions, des moments de disputes ecclésiales, des divisions juridictionnelles et des luttes intestines sur des prérogatives qui flattent les égos. Mais l’Esprit Saint veille et suscite aujourd’hui comme hier, chez des évêques, des moines, des théologiens et de jeunes orthodoxes, des élans de fraternité pour qu’ils refusent les querelles des uns et des autres et, priant pour les uns et les autres, se mobilisent pour la défense de l’Eglise du Christ, brisée et déchirée, spécialement dans les pays dits de la « Diaspora ».

Soucieuse de répandre la Bonne Nouvelle auprès des fidèles de tout bord, la revue CONTACTS  dans son numéro 271, publie, entre autres textes, deux articles lumineux qui visent à apporter une manne de vie, une lueur d’espérance, et nous faire réfléchir à une tentative créatrice de transformer cette distanciation, ce malheur, en union.

Raymond Rizk, dans son texte, nous incite à revenir à une vision saine des relations entre clergé et laïcs, et entre Eglises autocéphales, fondées sur une quête commune du Christ et non sur des considérations politiques ou des prétentions de pouvoir.

Noël Ruffieux, de son côté, développe avec poésie l’insularité de nos Églises qui ne savent plus faire archipel, et avec douleur notre incapacité à ouvrir nos portes à l’autre et à faire hospitalité.

Pour s’abonner à la revue Contacts